image de couverture
Retourner en haut

aujourd'hui l'académie de béarn

Bientôt centenaire, l’Académie de Béarn porte une part de la mémoire culturelle de ce « pays » singulier par son mode de vie, sa civilité naturelle, la beauté de son patrimoine naturel, la longue histoire de son patrimoine bâti et la profondeur de son patrimoine immatériel.

 

La liste des personnalités qui l’ont animée durant son histoire atteste qu’elle a toujours porté une certaine ambition et le sens d’un devoir envers sa mémoire qui est celle du Béarn. Dans trois ans, elle fêtera son centenaire.

 

D’ici-là, il faut qu’elle puisse monter en puissance dans ses actes, son action et son rayonnement. Elle a la chance désormais d’être installée à la Villa Lawrance qui succède à l’hôtel Gassion.

 

Le cycle de ses conférences attire toujours beaucoup de monde, ses travaux sont publiés dans des annales, elle rassemble des hommes et des femmes qui ont le souci de leurs contemporains en portant un regard particulier sur les œuvres de l’art et de l’esprit. Elle se veut ouverte vers le monde actuel, celui de la connaissance et de l’entreprise. Elle est un « marqueur » culturel par sa seule exigence même et elle apporte son concours chaque fois qu’elle est sollicitée dans ce sens.

 

Confortée par le Conseil Départemental qui met le Parlement de Navarre à sa disposition pour les conférences, elle est soutenue par le Maire de Pau, par ailleurs membre de l’Académie pour son hébergement à la Villa Lawrance. Éligible au mécénat, elle souhaite constituer autour d’elle un cercle des « amis de l’Académie » pour assurer une base pérenne à ses activités.

Téléchargez notre dernier bulletin

Téléchargez le document
quote

Le mot du président

« Tradition et modernité », voilà un programme dont le balancement est bien dans l’esprit de modération béarnais. C’est aussi la ligne suivie par l’Académie de Béarn (et non du Béarn, ce qui lui eut donné un sens plus restrictif). Académie provinciale donc, héritière de celles qui l’ont précédée depuis le XVIII° siècle, ce qui revient à dire, une Académie à part entière soucieuse des enjeux intellectuels et humains, c’est à dire, culturels, philosophiques, économiques, scientifiques, artistiques, tels qu’il s’en trouve dans l’Institut de France et en même temps, sise en un pays singulier, qui fut en son temps parfaitement souverain et dont l’esprit d’indépendance n’est plus à démontrer. Cette double polarité dont la charnière est le présent est ce qui guide notre réflexion et notre action, qui revient à nous inscrire parfaitement dans le paysage régional, mais sans perdre de vue, jamais, les enjeux du temps présent.
Les buts poursuivis par l’Académie sont ceux du soutien et de la promotion de la culture en Béarn, son passé, son présent et son avenir et ainsi grâce à ses travaux, publications et conférences de donner à tous l’occasion de s’informer et de participer à cette entreprise culturelle.

C’est également l’ouverture la plus grande aux questions qui agitent notre temps par des conférences, débats et échanges avec des personnalités invitées pour leur compétence en ces divers domaines.

C’est enfin et surtout l’attention portée à ces questions sous l’angle littéraire, artistique, scientifique, économique et historique.

Bienvenue donc sur le site de l’Académie de Béarn. Cette nouvelle vitrine est un outil qui peut être utilisé par tous pour connaître et suivre les activités de l’Académie. Vous y trouverez l’historique, la liste des membres, celle des conférences soit sous la forme de rappel pour celles des années passées, soit « in extenso » pour celles de l’année en cours.

photo du président

Marc Bélit

Président de l'Académie de Béarn

Nos actualités

Poursuivant ses conversations académiques, l’Académie de Béarn avait invité, vendredi 12 novembre Patrick Voisin à nous révéler « Les mille et un mots des mets et des vins », comme le résume si bien le titre de son dernier ouvrage. Agrégé de grammaire,…

Lire la suite

Renouant avec les Conversations académiques, l’Académie de Béarn a accueilli le 19 octobre dernier dans la salle plénière, totalement rénovée, de l’Académie, villa Lawrance, l’abbé Jean Casanave, en présence d’une trentaine de membres et invités. Un an après avoir publié…

Lire la suite

Né l’été dernier de cette situation nouvelle où nous étions, de ne plus pouvoir nous réunir physiquement, quelque part, cette troisième édition du Journal du confinement de l’Académie de Béarn témoigne des bouleversements que la crise sanitaire a provoqué dans…

Lire la suite
image histoire

Notre histoire

Bientôt centenaire, l’Académie de Béarn reflète le caractère singulier de son territoire où s’exprime tout à la fois une grande cohésion interne, un vif esprit d’indépendance, un attachement profond à ses modèles culturels, à un goût prononcé pour la curiosité intellectuelle. Autrement dit « l’âme béarnaise ». Créée en 1924 pour mettre en valeur une élite béarnaise de littérateurs, artistes et savants, l’Académie de Béarn n’a cessé d’accueillir parmi ses membres des académiciens français, des membres de l’Institut, des prix Goncourt, des universitaires de renoms et des artistes, autant de figures qui illustrent les grandes traditions du Béarn et contribuent au développement et au prestige de l’Académie.

image organisation

Notre organisation

Les missions et l’organisation de l’Académie ont pour objectif de promouvoir le patrimoine, la culture et les valeurs du Béarn. Diverses initiatives allant de publications d’ouvrages aux conférences, à la participation à des expositions, au soutien de manifestations liées à l’histoire et à la vie du Béarn sont régulièrement au programme de l’Académie.

image histoire

Les académiciens

L’Académie forte de 40 membres est constituée d’hommes et de femmes de lettres, de professeurs des Universités, de juristes, de médecins, d’hommes d’église, d’officiers supérieurs et généraux, de hauts fonctionnaires, de responsables du monde économique, financier, industriel. Une illustration de la richesse et la diversité des compétences et des expériences qu’elle rassemble. Les nouveaux académiciens sont accueillis en séance solennelle au Parlement de Navarre. Après les discours d’usage, selon la coutume, ils reçoivent l’insigne de la Marguerite.